Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 septembre 2013 2 24 /09 /septembre /2013 10:06

Dans la même collection et par les mêmes auteurs de Une balle, une pomme, Un pont trace un chemin entre la peinture de Monet et les estampes de Hokusai (parmis lesquelles s'est glissé une estampe de Hiroshige, je ne comprends pas bien pourquoi). On retrouve le même pricipe que dans l'album précédent : à chaque double page, une peinture/estampe originale reprise par les desins de Eric Battut à partir de laquelle l'histoire prend forme. Le texte est plus poétique que celui de une pomme, une balle. Alors que le précendent album faisat refléchir à la condition sociale des personnages tout droit sortis des peinture de la fin du XIX, ici on nous invite à la contemplation. Contemplation des paysages, des instants qui s'envolent...

 

Ma barbe est blanche et mes sourcils aussi.

J'ai gardé mon chapeau, mes pinceaux,

mes couleurs et mes souvenirs.

Il y a longtemps j'était voleur.

Je volais les lumières du temps.

As-tu vu la lumière dans l'océan ?

Je l'ai prise et je suis parti...

 

numerisation0001.jpg

 

On commence le voyage en compagnie du vieux Monet qui nous mène jousqu'à un pont japonais. De l'autre côté un autre homme va prendre le relais et nous amener dans un autre univers : celui des estampes et du pays du soleil lévant. Alors que le premier homme peut clairement être identifié à Monet (seul ses peintures sont présenté) le deuxième... ben, on pourrait croire qu'il s'agit d'Hokusai, puisque toutes les estampes présenté sont de lui, sauf une, la première, qui est de Hiroshige, tiré des son récueil Vues célébres des Cinquente-trois étapes.

 

le-pont-japonais-Monet-1892-copie-1.jpg

Le pont japonais, 1892, huile sur toile

 

Si j'ai beaucoup aimé Une balle, une pomme, Un pont me touche encore plus puisque j'aime beaucoup les estampes japonaises. J'ai, avec cet album, un excellent prétexte pour partager avec Mimiko cette passion. Son estampe préféré c'est Ejiri :

 

Ejiri-in-the-Suruga-province-1832.jpg

Ejiri (province de Sugura), vers 1830-1832, estampe, Katsushika Hokusai

 

J'ai aperçu l'esprit du Vent. ffft !

Juste au moment où j'arrivai,

l'esprit chipait les chapeaux des passants !

Ce n'était que rires et cris

et le vent soufflait en sifflant...

 

Un pont

Texte de France Alessi

illustré par Eric Battut

Bilboquet

2008

 

logoalbums2

Partager cet article

Repost 0
Published by Bidib. - dans Albums jeunesse
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Ma petite Médiathèque
  • Ma petite Médiathèque
  • : petit coin pour partager mes impressions sur manga et anime, mais aussi livres, films et musiques
  • Contact

Je suis aussi sur

Mon profil sur Babelio.com

Rechercher