Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 janvier 2013 5 25 /01 /janvier /2013 17:04

Drôle de façon de présenter un anime, me direz-vous. Mais c'est un fait, ces derniers temps j'ai commencé plusieurs animes shojo et j'en ai fini aucun. Pas que je n'aimais pas, mais j'accroche pas et puis je décroche facilement et fini par carrément oublier de regarder la suite. C'était le cas avec Lovely complex que je n'ai pas trouvé désagréable mais ça traîne en longueur et... au bout d'un moment j'en ai eu marre des "je me prends la tête parce que j'aime ça" et j'ai complètement décroché. 10, 12 épisodes auraient amplement suffit.

 

11 épisodes c'est justement la longueur de la série dont il est question ici : Princess Jellyfish. Et là, j'ai vraiment pas eu le temps de m'ennuyer !

 

princess-Jellyfish.jpg

 

L'histoire :

 

Tsukimi Kurashita, jeune femme venue à Tokyo pour y travailler comme illustratrice, a une particularité : elle est une otaku des méduse. Les méduses c'est sa passion : elle les dessine, elle les étudies, elle sait tout sur elle... Et un soir, c'est en rendant visite à une petite méduse dans une animalerie, qu'elle fait la connaissance de Kuranosuke Koibuchi. Une femme à la beauté renversante. Une femme, vous avez dit ? En tout cas c'est ce qu'elle crois avant de découvrir au petit matin Kurosuke sans son accoutrement et se rendre compte qu'il est en réalité un charmant jeune homme, fil un' homme politique qui aime s'habiller en fille, fasciné par les beaux vêtements et aussi ayant trouvé là un "hobby" qui lui permet de se tenir loin de la politique. Tsukimi vit dans une résidence avec 4 autres otaku et une dessinatrice de yaoi qui vit recluse dans sa chambre sans jamais en sortir. Ses colocataires ont chacune une passion étrange : Jiji craque pour les hommes d'âge mur, Banba est passionnée par les trains, Mayaya est fan de guerriers chinois dont j'ai oublié le nom (honte à moi, c'est un grand classique) et Chieko adore les poupée traditionnelles et les kimonos. Kuranosuke, malgré la résistance des jeunes femmes, s'introduit dans leur petit monde et va le busculer.

 

Princess-Jellyfish-Tsukimi-et-Kuranosuke.jpg

 

Mon avis :

 

Ce qui est amusant ici c'est l'ambiance complétement décalée. On a bien de la romance, mais l'héroïne avec ses méduses et ses improbables colocataires sont tellement drôle que le côté love story passe presque inaperçue, nous faisant de temps à autre une petite piqure de rappel non désagréable. On se marre à chaque épisode. Les personnages sont drôles, mais aussi attachants. Peut-être les ai-je tant aimé car je me suis identifié à eux. Enfin, surtout à elles, les otaku. Ma grande fille, qui a regardé avec moi, me demande "si tu était une vraie otaku, tu serais otaku de quoi?" J'ai réfléchi trois seconde, j'ai regardé cette joyeuse bande et je me suis dit "heu... je vois pas trop la différence entre elle et moi..." Même angoisse devant les "belle personne", la foule, même aversion pour les jolies chaussures... même la dégaine "on/off" y est. Seule différence  : la présence d'un homme ne me dérange pas le moins du monde.

 

Princess-Jellyfish-les-nonnes.jpg

 

Une bonne série, avec laquelle je me suis bien marrée et qui, pour le coup, est trop courte. On reste sur sa faim, on en veut encore. Du coup ben, j'ai bien envie de me laisser tenter par le manga.

 

Petite précision vocabulaire : Si en France on utilise souvent le terme otaku pour désigner les fan d'anime et manga. A l'origine le terme est beaucoup plus large, les otaku sont tous ceux qui ont une passion particulière, à laquelle ils accordent beaucoup de temps et/ou d'argent et qui se pratique chez soi. Bien sur il y a les manga et les animes, mais aussi les jeux vidéos, le culte des idoles et tant d'autres choses encore. Ici d'ailleurs, toutes les otaku ont des passions bien différentes les unes des autres et aucune n'a à voir avec les manga et les animes.

 

 

Côté technique :

 

Titre VO海月姫

Réalisateur : Omori Takahiro (réalisateur de l'excellent Durarara dont il faudra que je vous parle un de ces jours)

Chara design : Hayama kenji

Studio : Brain Base

Année : 2010

durée : 11 épisodes de 25 min.

Site officiel

   Licencié en France chez Kazé (à noter un problème de synchronisation des sous-titres sur un épisode, ça dura pas très longtemps mais c'est absolument insupportable, je crois que je problème à été réglé et n'exste plus dans les nouveaux coffrets)

 

L'opening est excellent :

 

Koko dake no hanashi (ここだけの話) de Chatmonchy.

Vous avez reconnu toutes les références cinématographiques ? Moi, il m'en manques quelques unes.

 

 

le manga :

 

princess-jellyfish.jpgTitre VO : 海月姫

Titre Français : Princess Jellyfish

Auteur : Higashimura Akiko (東村アキコ)

Type : Josei

Editeur VO : Kôdansha

Editeur VF Delcourt/Akata, collection Sakura

Nbre volumes : 7 (10 au japon), toujours en cours

 

Site officiel de l'auteur : link

son blog : link

Partager cet article

Repost 0
Published by Bidib. - dans Anime
commenter cet article

commentaires

sabrina 04/05/2013 12:56


je suis moi aussi une grande lectrice de shojo et je peut vous dire que se shojo comedie et juste THE manga !!! moi perso j'ai vus l'animé sur dsptream qui est juste magique se manga est pour
fille et garçons .


perso j'aivais deja vus le manga en livre mais je me suis dit ses rose bonbon avec plein de couleur vif pas trop mon truc soit doit etre un amour parfait et j'aime pas sa moi j'aime pas les amour
parfait...Mais par hazare je suis tombé sur l'animé!!je ne serais pas vous expliquer mais se manga et...ouah!!!


 


un conseille a voir !!! juste genial avec de merveilleux dessin!l'auteur de se manga et juste merveilleux de nous faire decouvrire se manga bisous ce manga n'est pas juste un manga !!!

Bidib. 04/05/2013 14:19



Et ben, ça c'est de l'entousiasme :D



Marie 19/02/2013 23:36


Je ne connais pas la version anime, mais j'aime beaucoup le manga, alors que je ne suis pas du tout branchée shôjo. J'aime l'humour et le fait que Kuranosuke est plein de projet et les pousse à
sortir de leur coquille.

Bidib. 20/02/2013 10:14



C'est justement ce côté humoristique et décalé que j'ai aimé dans l'anime.


 


Je suis pas une grande lectrice de shojo, mais tu n'est pas la premier à me dire du bien de celui-là. Surtout si conseil viens de qualqu'un qui comme moi n'est pas trop porté sur le genre, j'ai
bien envie de le lire :)


 


Merci pour ton commentaire



Carolus 28/01/2013 13:16


Ca me fait plaisir de lire que tu as aimé un anime pour filles. Princess Jellyfish fait partie de mes anime préférés. C'est un des rares coffrets Kaze que j'ai acheté, d'ailleurs. Si tu as aimé,
lis le manga. On y retrouve le même humour, le même style de dessin. Par contre, l'histoire diffère un peu au bout de quelques tomes. Personnellement, je la trouve mieux car plus développée.

Bidib. 29/01/2013 08:46



J'ai adoré cet anime. C'est vraiment drôle.


 


Le manga est dans ma liste d'achat. Je pense craquer pour le tome 1 en février ^^



Lili 27/01/2013 17:21


Tu as réussi à me faire envie. Pourtant avec "princess" dans le titre et tout ce rose, ce n'était pas gagné. Je note ça dans les séries à essayer !

Bidib. 29/01/2013 08:54



Le côté "princesse" est complétement décalé. Il y a bien sûr les quart d'heure "rose et romantique" mais à petite dose, juste ce qu'il faut. L'héroïne et ses copines sont vraiment l'antithèse de
l'héroïne shojo habituelle, bien que j'ai peur que (dans le manga) l'auteur finisse par en faire une "fille bien"


Je pense que ça devrait te plaire



Présentation

  • : Ma petite Médiathèque
  • Ma petite Médiathèque
  • : petit coin pour partager mes impressions sur manga et anime, mais aussi livres, films et musiques
  • Contact

Je suis aussi sur

Mon profil sur Babelio.com

Rechercher