Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 août 2012 1 13 /08 /août /2012 09:14

Gen-d-hiroshima.jpg

 

Aujourd'hui je vais vous parler d'un article, paru dans le numéro spécial de l'Histoire (n°333) : Le Japon des samouraIs aux manga.

 

Si je vous conseille la lecture de toute la revue, très intéressante, c'est plus particulièrement de l'article de Jean-Marie Bouissou que je vais vous parler ici.

 

Dans cette article de 4 pages, intitulé "Le manga, enfant de la bombe?" Bouissou revient rapidement sur les ancêtres du manga : rouleau peints, estampes, théâtre kabiki, kibyoshi (roman populaires de l'époque Edo, rencontre avec les techniques occidentales...

 

Pour Bouissou, comme pour beaucoup de ses confrères, le manga moderne naît avec Tezuka et la parution de sa Nouvelle Ile au trésor en 1947. Avec Tezuka, les manga adopterons des scénario beaucoup plus long et des techniques de dessins inspirées du cinéma.

 

A l'instar des autres mangaka de sa génération, Tezuka était trop jeune pour participer à la guerre mais assez vieux pour être profondément marqué par la bombe atomique et la défaite du pays. C'est au traumatisme laissé par la bombe atomique que, selon Bouissou, le manga moderne doit son intensité dramatique et une complexité supérieur à celle des comix américains ou BD franco-belges.

 

Le manga moderne se fonde sur 4 piliers :

 - le scénario fondateur : dans un monde détruit par les adultes, un groupe d'enfant/ado survis grâce à leur complicité et leur optimisme.

- le mecha : les robot piloté par des adolescents doivent protéger le Japon ou le monde contre des extraterrestres ou un autre ennemi.

- le kagaku boken (aventure scientifique) ou la science joue un rôle quasi sacré.

- et enfin des leçon de vie complexe et une atmosphère dramatique, résultat d'un mélange de regret du passé et de passion du progrès.

 

 

Le manga va alors évoluer avec son lectorat : les baby-boomers, fidélisant aisi son lectorat, les baby-boomers continueront à lire des manga toute leur vie. Naît alors le seinen manga qui a pour cible les jeunes adultes.

 

C'est à cette époque que l'univers du manga se segmente, d'abord par tranche d'âge du lecteur, puis par genre : manga de sport, science-fiction, manga historique.... 

 

Ensuite Bouissou fait un bref panorama du marché du manga actuel.

 

Je vous ai fait ici un résumé très sommaire de son article. je vous invite à en lire la version original qui, non seulement est intéressant mais également agréable à lire. Malheureusement, le n°333 de l'Histoire est épuisé, mais vous pouvez retrouver l'article dans Le Japon, Des Samouraïs à Fukushima l'Histoire,  livre de la collection Pluriel de Fayard (2011).

 

 

Jean-Marie Bouissou :

 

Directeur de recherche au CERI (Science-Po), il est spécialiste du Japon où il a vécu de 1975 à 1990. Il a écrit de nombreux ouvrages sur le Japon. Il est également l'auteur de Manga. Histoire et univers de la bande dessinée japonaise (Philippe Picquier, 2010.

 

Fondateur de Manga Network

 


 

Pour en savoir plus sur l'histoire du manga,  je vous renvois à l'article Le Manga et sa bibliographie (le livre de Bouissou n'y figure malheureusement pas, je n'ai pas encore eu l'occasion de le lire)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Ma petite Médiathèque
  • Ma petite Médiathèque
  • : petit coin pour partager mes impressions sur manga et anime, mais aussi livres, films et musiques
  • Contact

Je suis aussi sur

Mon profil sur Babelio.com

Rechercher