Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 novembre 2012 5 16 /11 /novembre /2012 08:53

au sud de la frontière à l'ouest du soleil

 

 

Titre original : (国境の南、太陽の西, Kokkyō no minami, taiyō no nishi)


Haruki Murakami (村上 春樹)

 

1992

 

2002 pour la traduction française de Corinne Atlan

 

10/18 domaine étranger

 

 

 

Résumé :

 

voici ce que dit la quatrième de couverture :

Hajime a connu pour la première fois l'amour en compagnie de la douce Shimamoto-san. Séparé par la vie, il n'a pourtant jamais oublié. aujourd'hui, à l'aube de la quarantaine, Hajime est devenu un homme ordinaire et s'est construit une vie agréable entre famille et un métier qui lui plaît. Ce fragile équilibre résistera-t-il à ses retrouvailles avec Shimamoto-san?

 

Heureusement que je ne ai pas lu ce résumé avant de commencer le roman, car il m'aurais ôté toute envie de le lire.

 

Pourtant c'est vrai. Le livre nous parle de Hajime et de toutes les femmes qui ont marqué sa vie amoureuse. Pas seulement son premier amour, mais les autres aussi. Comment les a-t-il rencontré. Qu'elle était sa relation avec chacune d'elle. Comment leur chemin se sont ensuite écarté. Une histoire de la vie d'un homme somme toute assez ordinaire.

 

Pourtant, une fois commencé se roman, je l'ai terminé en très peu de temps. non pas qu'il y est du suspens, qu'il s'y passe des choses extraordinaire... Mais c'est un de ces livres qui vous font rentrer dans une sorte d'excitation, de fébrilité qui fait qu'on ne veut plus le refermer. Un livre qui vous manque quand la vie vous oblige à le fermer pour vous adonner à d'autre activité.

 

Pourquoi ai-je aimé ce livre ? L'ai-je vraiment aimé ? Je ne saurais répondre clairement à cette question. Je l'ai dévoré. Il m'a laissé cette drôle de sensation au crue de l'estomac. Pourtant, je n'aime pas particulièrement les histoires d'amour, cela m'ennuie. Et puis, j'ai détesté les personnages. Oui je n'aime pas ce genre de personnages, à la recherche d'un amour absolu. Je ne sais pas pourquoi je les déteste mais je n'éprouve aucune affection pour eux, aucune compassion.

 

Mais alors, si l'histoire ne m'intéresse pas particulièrement et que je n'ai aucune affection pour les personnages, pourquoi ai-je lu avec autant d'avidité ce roman ? Sans doute la façon dont Murakami écrit. La façon dont il nous fait pénétrer dans l'intimité de son personnage principal. Qu'on l'aime ou qu'on ne l'aime pas, on devient le témoin privilégié de son histoire et on ne peut que l'écouter nous raconter, ses amour, ses joies, ses souffrances.


 

1Q84.jpg

 

Ce n'est pas le premier roman de Murakami que je lit. On réalité, on m'a prêté celui-ci alors que je terminais à peine le premier tome de 1Q84 qui m'avait laissé assez perplexe. E effet, je ne peux pas dire que je n'ai pas aimé, mais j'ai eu beaucoup de mal à en venir à bout. Alors que l'histoire m'intéressait. J'ai trouvé qu'il était bien écrit. Mais, une fois refermé, je pouvais rester des jours, voire des semaines sans le rouvrir. Pourtant, alors qu'il m'a fallu 3 mois pour le terminer. J'ai envie de lire la suite parce que l'intrigue m'intéresse. En somme tout le contraire de Au sud de la frontière, à l'ouest du soleil

 

 

 

 


Petit + pour les plus courieux :

 

Comme à mon habitude, j'aime bien aller chercher des petit détails qui illustrent les romans (manga, animes...) J'aime savoir de quoi on me parle.

 

Alors voilà, Murakami insère dans ses histoires beucoup de musique, si dans 1Q84 ce sont surtout les références à la musiques classique qui m'ont marqué, ici c'est le jazz qui est à l'honneur :

 

Duke Ellington avec Start-Crossed Lovers 

 

 

 

Nat King Cole avec Pretend

 

 

 

Et bien sûr South of the Border, a qui le roman doit une partie de son titre. Si dans le roman cette chanson est chanté par Nat King Cole dans le même album que la précédente, moi j'en ai trouvé aucune version chanté par Nat King Cole. Je vous propose donc la version de Sinatra

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bidib. - dans Littérature
commenter cet article

commentaires

Kiba-chan 02/05/2013 10:40


Alors après j'ai vu que tu n'avais pas d'article sur Carlos Ruiz Zafon mais je te conseille vraiment L'ombre du vent (oui rien à voir avec Murakami) j'ai du l'étudier cette année pour mon cours
d'espagnol et on a tous été mais éblouis par l'histoire et toute la mise en scène c'est pas du fantastique mais il vaut vraiment le coup d'être connu il y a un peu d'amour, du mystère et on a
l'impression d'être comme le personnage à Barcelone. Ca parle de livres oubliés fin c'est dur à définir comme ça j'ai un article sur mon blog dans Romans avec le résumé de quatrième de couverture
si tu veux un peu plus d'information j'espère que tu me tiendras au courant si tu le lis c'est vraiment quelque chose.

Bidib. 02/05/2013 12:52



Je note le conseil. Merci



Kiba-chan 01/05/2013 15:43


Alors moi j'ai découvert cet auteur pas son receuil de nouvelle Après le tremblement de terre, cela m'avait laissé assez perplexe mais j'avais pris plaisir à le lire néanmoins, et Au sud de la
frontière, à l'ouest du soleil je l'ai dévorée et vraiment apprécier même si je ne serais pas expliquer pourquoi et la dernière page je l'ai trouvé tellement bien écrite que ça reste mon livre
préféré pour l'instant de Murakami. Je vais bientôt commencer 1Q84.

Bidib. 01/05/2013 16:20



C'est exactement pareil pour moi. J'ai aimé se livre mais je serais pas trop dire pourquoi, c'est pas le genre d'histoire que j'aime en général.


 


J'ai lu le premier tome de 1Q84, c'est intéressant, mais j'ai eu beaucoup de mal a entrer dedans. J'ai mis plus de 3 mois pour en venir à bout. Je n'arrêtais pas de l'oublier dans un coin. Mais
l'histoire m'intrigue, j'ai bien envie de savoir ce qui va se passer



Présentation

  • : Ma petite Médiathèque
  • Ma petite Médiathèque
  • : petit coin pour partager mes impressions sur manga et anime, mais aussi livres, films et musiques
  • Contact

Je suis aussi sur

Mon profil sur Babelio.com

Rechercher